Publireportage ou article de presse (via les RP) : lequel choisir ?

HCG Communication Publireportage ou Article de presse

Votre cœur balance entre un publireportage et un article de presse (obtenu grâce à des Relations Presse) ? Vous vous interrogez sur celui qui apporterait davantage de visibilité, voire de commandes, à votre entreprise ? Voici une rapide analyse de ces deux options, pour vous aider à y voir plus clair.

 

Le publirédactionnel : rédigé et publié à volonté

Publié à date convenue et souvent (très) onéreux, un publireportage est un rédactionnel rédigé par un(e) journaliste d’un organe de presse. Même s’il se fond merveilleusement dans le style du support, il s’agit bel et bien d’une publicité vantant votre organisation. La mention obligatoire qui l’accompagne (Publirédactionnel, communication annonceurs, rendez-vous partenaires etc.) en atteste. Pour le réserver, vous avez d’ailleurs contacté la régie publicitaire et non la rédaction du journal.

Or, un publireportage valorise beaucoup trop votre entreprise pour être écrit par un(e) journaliste de presse. Dont le métier, rappelons-le, consiste à rechercher et vérifier l’information, à la rédiger puis à la transmettre aux supports de presse. Et non à louer votre organisation. Comme l’affirmait le slogan d’un célèbre soda : « votre publirédactionnel aura donc la couleur d’un article de presse, le goût d’un article de presse…mais ce ne sera pas un article de presse ».

 

L’article de presse : moins évident, mais plus satisfaisant

Tournons-nous du côté des rédactionnels de la presse écrite ou en ligne. Vous avez une actualité forte à soumettre aux médias ? Vous avez consciencieusement rédigé votre communiqué de presse et soigneusement qualifié les journalistes susceptibles de le relayer ? Suite à sa diffusion, à la date choisie, vous vous apprêtez à engranger de nombreuses retombées médiatiques ? Las, ce n’est pas toujours le cas. Pourquoi ? Les causes sont multiples. La première est la plus évidente, bien qu’elle soit parfois oubliée des organisations. Il s’agit de la liberté de la presse* ! Car aussi brûlante que soit votre actualité, seule la rédaction du journal décidera (ou non) de la relayer dans ses pages ou sur son site web. Si votre communiqué de presse n’est pas sélectionné par les médias, ni votre chargé(e) de communication, ni votre consultant(e) en Relations Presse n’auront démérité.

D’autres raisons peuvent expliquer l’absence de reprise (actuelle) de vos communiqués. Le sujet n’intéresserait (a priori) pas le lectorat des médias contactés ou a été récemment traité par l’équipe éditoriale. Une actualité locale, nationale voire internationale d’envergure fait concurrence à votre communiqué de presse, lors de sa diffusion. Ou encore les journalistes qualifié(e)s par vos soins ne traitent pas (ou plus) ce type de contenus. En bref, si l’entreprise propose… la presse dispose.

 

Publireportage vs Relations Presse : immédiateté vs longueur de temps

Alors que faire ? Je vous recommande d’user des « patience et longueur de temps » chères à La Fontaine. Faites-vous connaitre de la presse locale, puis nationale. Nouez, peu à peu, des relations de confiance avec les journalistes généralistes ou spécialisé(e)s. Respectez leurs contraintes rédactionnelles et de publication. Mieux, faites-vous accompagner par un(e) professionnel(l)e des Relations Presse. Sélectionnée par des organes de presse, votre entreprise gagne en visibilité et en crédibilité. Et qui sait ? Vous serez peut-être un jour sollicité(e) pour évoquer l’actualité de votre entreprise ou pour témoigner en tant qu’expert(e).

Quant à vos contenus institutionnels ou promotionnels, confiez-les à votre service communication ou à un(e) consultante en communication. Ils/elles sauront adapter vos écrits aux supports choisis et subtilement relayer vos messages-clés. Ce que vous ne pourrez jamais attendre d’un(e) journaliste de presse, à moins de lui passer commande d’un publirédactionnel.

Hey, what did you expect**?

 

 

 

* « Avec la loi du 29 juillet 1881, la liberté de la presse en France fait l’objet d’une consécration particulière, au-delà de la reconnaissance générale de la liberté d’expression » (In Vie-publique.fr, le 18 mai 2022).

** À quoi vous attendiez-vous ?

Partager

Autres articles

Bienvenue 2022 !

Cette année, j’ai décidé de faire mienne la magnifique maxime de René Char*.  Imposer ma chance, serrer (fort) mon bonheur et aller (vaillamment) vers mon risque :

Lire l'article »